Comment choisir le drone qui vous corresponds ?

La mode est aux drones en ce moment et tout le monde veut le sien. Attention tout de même avant votre achat il y a quelques informations utiles à savoir…

Vous recherchez le meilleur drone du moment ?

Avant de nous intéresser aux choses, à savoir avant votre achat, je dois préciser que le nombre de drones vendus en 2015 a été multiplié par 3 ! Ce nombre montre bien l’engouement suscité par ces appareils volant nouvelle génération… Avec un nombre en augmentation constante de drones qui volent en France et dans le monde en général on voit aussi augmenter le nombre d’accidents liés à leur utilisation et bien souvent c’est de la faute du pilote de drone lorsque cela arrive. Il est donc important de se renseigner sur la législation relative au vol de drone dans votre pays.

En France par exemple, la législation veut que les propriétaires de drones de plus de 25 Kg soient enregistrés, aient fait homologué leur drone et enregistrent un plan de vol… La loi française fait aussi la distinction entre les pilotes professionnels et particuliers. Si vous êtes un professionnel et que vous souhaitez exploiter les vidéos/photos que vous avez pris en vol il faut faire homologuer votre drone et passer un brevet de pilotage ULM. Vous devrez aussi déposer auprès de votre préfecture un plan de vol pour chaque sortie de votre appareil. La législation prévoit aussi des zones où vous pouvez et ne pouvez pas voler et ce même si vous êtes un particulier.

Ce n’est pas pour vous décourager que je vous précise tout ceci, c’est simplement un rappel que vous devez rester maître de vos actes et de votre drone. Je recommande toujours des mesures de prudence pour éviter des accidents qui pourraient mener à une législation encore plus restrictive…

Bon, retournons maintenant à nos moutons et voyons ensemble les choses à savoir sur les drones avant votre achat.

Tous les drones ne sont pas facile à faire voler

Si vous voulez acheter un drone vous allez rapidement vous rendre compte que tout ce qui vole n’est pas facile à maîtriser… Un drone QuadCopter basique est totalement impossible à contrôler, ce qui le stabilise et le maintien c’est le processeur à l’intérieur (Le “Flight Controler”). Tous les drones ont leur propre façon de voler qui dépend de la configuration du Flight Controler, un peu comme toutes les voitures ont leur façon de se conduire à laquelle il faut s’adapter quand on change de modèle. Vous trouverez donc des drones qui mettent en avant la stabilité et le contrôle tandis que d’autres seront plus axés sur la maniabilité et donneront plus de liberté au pilote.

Quand il est question de simplicité d’utilisation il y a une courbe dont peu de gens parlent, il s’agit de la courbe de prix en fonction de la simplicité d’utilisation. Je l’ai retrouvée sur certains sites américains et je l’ai adaptée en Euros pour vous aider dans votre choix. Habituellement avec les voitures téléguidées plus le prix augmente et plus l’appareil est compliqué à utiliser. Cependant avec les drones cette courbe ne se vérifie pas et c’est même plutôt l’inverse qu’il se passe… Sur ce graphique on peut voir la simplicité d’utilisation notée sur 10 pour des drones entre 40€ et 1000€. Un simple coup d’œil à ce graphique nous montre que les drones les plus simples à utiliser ont un prix d’environ 700€. La raison à cela est simple : un prix plus élevé permet d’ajouter des composants plus précis pour stabiliser le drone lorsqu’il vole.

Aujourd’hui les drones les plus simples à diriger sont le Parrot Bebop 2, le 3DR  Solo SA15A ou encore le DJI Phantom 3 d’après moi, alors que les petits drones Hubsan X4 et Syma X5C sont bien moins chers mais aussi plus difficile à maintenir en vol.

facilité utilisation drone/prix

Tous les drones ne sont pas prêts à voler

Lorsque vous allez effectuer vos recherches et regarder les différentes fiches produits de drones vous allez voir apparaître quelques acronymes du type RTF, BNF (ou PNF) et ARF :

  • Les drones RTF sont ceux que vous recherchez si vous débutez. RTF signifie “Ready to fly” ou “Prêt à voler” en Français. Habituellement ces drones ne nécessitent aucun pré-assemblage ni paramétrage. Vous aurez peut-être tout de même quelques manipulations basiques à effectuer lors de la réception comme recharger la batterie ou installer les hélices.
  • Les drones BNF sont quand à eux un peu plus embêtants. BNF signifie “Bind and fly” ou “Connecter et voler” en Français. Ces drones non plus ne nécessitent pas d’assemblage de votre part cependant ils sont livrés sans télécommande, il vous faudra utiliser une télécommande que vous utilisez déjà (si elle est compatible) ou en acheter une séparément. Vous devez savoir une chose,  si un transmetteur et un récepteur fonctionnent sur la même fréquence cela ne signifie pas forcément qu’ils vont pouvoir fonctionner ensemble. Au temps des télécommandes analogues si vous aviez un émetteur et un récepteur qui diffusaient sur la même fréquence vous étiez presque sûr de pouvoir les faire fonctionner ensemble. Aujourd’hui avec les signaux digitaux, ce n’est plus vrai. Même si votre émetteur et votre récepteur fonctionnent à la même fréquence il faut qu’ils utilisent le même “Protocole constructeur” pour pouvoir communiquer. Attention à bien vérifier que votre manette peut communiquer avec le drone avant de l’acheter.
  • Les drones PNF sont presque pareil que les BNF. PNF signifie “Plug and fly” ce qui veut aussi dire “connecter et voler” en Français. La différence c’est qu’en plus de la télécommande il faudra aussi rajouter un récepteur et donc faire un peu d’assemblage basique.
  • Les drones ARF en revanche sont bien plus compliqués. ARF signifie “Almost ready to fly” ou “Presque prêt à voler”. Le problème étant que le mot “Presque” est plutôt vague et il veut dire des choses totalement différentes d’un constructeur à l’autre et même d’un modèle à l’autre. Ainsi on retrouvera certains modèles PNF sous l’appellation ARF et certains ARF sont livrés sans moteur, sans “flight controler” (Controleur de vol) ou même sans batterie. Le terme ARF peut donc beaucoup varier et lorsque vous le trouvez sur une fiche produit vous devriez vous intéresser de prés aux composants livrés.

Les drones, ça coûte cher !

Si vous voulez juste acheter un drone à votre fils de 12 ans ou vous amuser le soir à le faire voler dans votre chambre, un drone de 50€ suffira. Cependant si vous souhaitez investir des centaines (voir des milliers) d’euros dans un produit de qualité, vous allez devoir investir de l’argent dans cet achat… Cette partie s’adresse donc aux personnes voulant un drone de qualité pour une utilisation régulière, pas pour les cadeaux de noël qui seront oublié dans quelques mois.

Voici quelques points qui ne m’avaient pas inquiété lorsque j’ai fait mon premier achat de drone et dont j’aurais voulu qu’on me parle plus tôt :

  • La télécommande est importante : Acheter une bonne télécommande est l’un des meilleurs investissements que vous pouvez faire. Les télécommandes (contrairement aux smartphones) ne se démodent pas rapidement, donc si vous souhaitez vous investir dans les drones pour un bout de temps, je vous conseille d’investir dans une télécommande qui va durer quelques années. Je connais quelques “vieux de la vieille” qui continuent d’utiliser leur télécommande depuis plus de 5 ans car ils y sont habitués et ne veulent pas en changer. La raison qui en fait des outils adaptables c’est que le transmetteur des modèles avancés peut être changé pour s’adapter à des systèmes de communication plus récents.
  • Un bon chargeur : Je sais, ça parait fou de dépenser gros pour un chargeur de batteries, mais comme pour la télécommande un bon chargeur va vous durer des années. Je vous garanti qu’au bout de 3 chargeurs par an (si vous utilisez votre drone aussi régulièrement que moi) on change vite d’avis et les économies qu’on pense faire nous font au final dépenser plus. Les chargeurs bon marché livrés avec les drones RTF chargent lentement et sont uniquement adaptés au type de batterie avec lequel ils sont vendus. Les plus gros chargeurs permettent non seulement de charger différents types de batterie, mais ils permettent surtout de les charger vite et en parallèle (2, 3, 4 batteries en même temps).
  • Prenez votre temps de faire des recherches. Je sais qu’acheter votre premier drone est très excitant et que vous avez déjà quelques références en tête, vu à la télé ou chez un ami… Mais ces personnes ne sont pas des experts et il se peut qu’ils n’aient pas pris le temps eux-même de vraiment rechercher la meilleure référence… Sur ce site je vous propose une multitude de tests de drones auxquels j’aurais aimé avoir accès lors de mes premiers achats. Prenez votre temps, regardez bien tous les aspects du drone avant de vous lancer.

Où dois-je faire mon achat ?

Pour tous mes achats High-tech et plus particulièrement mes achats de drones je passe le plus souvent par Amazon. La raison est simple : j’ai confiance et le service ne m’a jamais déçu !

Amazon.fr propose de plus en plus d’options de paiement, de livraison et d’après vente tous plus pratiques les uns que les autres ! Par exemple je me suis inscrit au programme “Amazon premium” depuis un an, ce service me garanti une livraison comme je n’en ai vu sur aucun autre site : je commande le matin et je suis livré le soir même (et ça fonctionne avec beaucoup de produits pas seulement les drones). Niveau service après vente j’ai déjà eu des petits soucis avec des commandes (pièce manquante ou cassée à la livraison) la procédure à suivre est simple, il faut d’abord contacter le vendeur du produit. Si celui-ci ne répond pas on peut demander directement à Amazon de remplacer la commande (toujours aussi rapidement) et ils s’arrangeront plus tard avec le vendeur. En effet même si de nombreux vendeurs proposent leurs produits sur Amazon c’est toujours eux qui s’occupent des livraisons et ils se montrent très compréhensifs lorsque celle-ci a posé problème.

Quel drone pour…  ?

S’amuser & Apprendre le pilotage

Pour s’amuser pas besoin d’un drone avec caméra, on se contente d’un petit drone de préférence utilisable en intérieur pour pouvoir l’utiliser par tout temps. Il va falloir un drone capable de faire quelques figures pour pouvoir ajouter un peu de fun et discret pour pouvoir effectuer des vols de jour comme de nuit sans se faire repérer… Pour chacun de ces centres d’intérêt je vais vous donner plusieurs choix entre le premier prix, le meilleur rapport qualité/prix et le meilleur produit. Il existe plusieurs modèles qui correspondent à cette description :

Hubsan X4 : Le premier prix

Hubsan X4Le Hubsan X4 H107C est un petit drone miniature assez facile à piloter qui permet non seulement de s’entraîner à piloter mais aussi à effectuer ses premières figures : looping, vrille… Les principaux avantages du Hubsan X4 sont qu’il est facilement transportable en raison de son petit poids et sa petite taille, il peut être utilisé en intérieur pour apprendre à piloter sans vent et il est facile à manier pour un débutant. Je recommande vivement ce drone comme appareil d’apprentissage et de tests pour un débutant soucieux d’apprendre rapidement le pilotage.

Les plus :

+ Prix très bas

+ Petite taille & poids pratique pour le transport

+ Bien pour apprendre à piloter

+ Utilisable à l’intérieur

Les moins :

– Peu résistant aux chocs

– Caméra de mauvaise qualité

– Autonomie limitée

Parrot Rolling Spider : Le meilleur rapport qualité/prix

Parrot Rolling SpiderLe Parrot Rolling Spider est un drone un peu particulier pas beaucoup plus grand que le Hubsan X4, celui-ci est équipé de protèges-hélices assez particuliers en forme de roues. Le drone doit son nom à ces protections “rolling spider” ou “Araignée roulante” en Français, le drone peut en effet grimper de partout tel une araignée. Il suffit de se diriger vers un mur pour que les roues se plaquent contre celui-ci et que le robot grimpe au mur ou au plafond ! J’ai beaucoup aimé cette petite innovation qui plait beaucoup aussi aux enfants en général. Je recommande ce drone aux enfants souhaitant s’amuser avec un petit drone bien conçu.

Les plus :

+ Prix accessible

+ Petite taille & poids pratique pour le transport

+ Bien pour apprendre à piloter

+ Utilisable à l’intérieur

Les moins :

– Pas de caméra

– Peut laisser des traces aux murs

Parrot AR.Drone 2.0 : Le produit de l’année 2016

Parrot AR.Drone 2.0 Elite, Power et GPS editionMême si le Parrot AR drone 2.0 est équipé d’une caméra, il permet de bien s’amuser avec ses figures et ses performances aussi. Ce drone possède un design futuriste qui plait en général aux enthousiastes de high-tech et ses performances améliorées permettent de bien s’amuser. Je recommande personnellement le modèle Power Edition qui possède des batteries plus puissantes et une batterie supplémentaire pour plus de temps de vol. Le drone est équipé d’une caméra 720p ce qui permet de bien voir où on est lorsqu’on perds le drone de vue mais la qualité des vidéos enregistrées ne sont pas assez bonne comparées à un vrai drone vidéo… Je recommande ce drone aux débutants voulant progresser rapidement, ce drone est plus encombrant que les deux premiers mais il est aussi bien plus maniable et il est plus facile d’apprendre sur celui-ci.

Les plus :

+ Prix accessible

+ Performances élevées

+ Bien pour apprendre à piloter

+ Temps de vol

+ Design soigné

Les moins :

– Caméra vers l’avant

– Il manque 1 gadget à chaque version de la gamme (GPS, Power, Elite)

Filmer & prendre des photos

Pour filmer correctement il faut avant tout une bonne caméra qui permettra d’obtenir de belles images au rendu final… Ce n’est cependant pas la seule chose à rechercher si votre but est de prendre des films de qualité il vous faudra avant tout voir les options de pilotage automatique et d’autonomie de batterie. Le pilotage automatique permet de pouvoir se concentrer sur la prise vidéo et l’autonomie élevée permet de reprendre plusieurs fois le même plan. Encore une fois il existe plusieurs modèles qui peuvent répondre à ces besoins :

Parrot Bebop 2

Parrot Bebop 2Le Parrot Bebop 2 est un petit drone caméra qui permet de capturer des vidéos avec une résolution de 1080p. L’appareil est très maniable ce qui permet de réaliser ses vidéos comme on l’entends, le temps d’apprentissage est en effet assez court sur ce modèle car la manette du drone est très intuitive et permet de bien se familiariser avec le pilotage en peu de temps. Dommage que la caméra soit montée à l’avant du drone, cela permet d’avoir une vue à 180° mais pas de filmer ce qu’il se passe derrière le drone, pour cela il faudra le retourner en vol ce qui s’avère très compliqué même pour un pilote formé. Je recommande ce petit drone aux personnes souhaitant faire de petites vidéos de vacances avec la famille ou les amis.

Les plus :

+ Prix accessible

+ Trés bonne télécommande

+ Bien pour apprendre à piloter

+ Bonne caméra

+ Stabilisateur optique

Les moins :

– Peu résistant aux chocs

– Taille de la manette

– Caméra vers l’avant

DJI Phantom 3

DJI Phantom 3Le DJI phantom 3 est le drone caméra préféré des internautes en 2016, et pour cause, il a tout pour lui. Pour un prix de moins de 850€, vous avez un drone performant en vidéo et qui se laisse facilement piloter. Comme je vous l’explique dans ce guide, les drones un peu plus cher sont souvent plus simple à piloter, c’est ce qu’on observe avec ce drone qui fait partie des plus simple à prendre en main. En effet le vol est assisté par ordinateur par une multitude de capteurs qui relève l’altitude, la vitesse… Le processeur du drone analyse ensuite ces données pour ajuster le vol et permettre à l’utilisateur de vraiment se concentrer sur la vidéo. La vidéo justement est presque parfaite sur ce modèle, La caméra 1080p (Peut être améliorée en 4K) capture de belles images et un stabilisateur permet d’avoir une image assez nette. Ce drone propose donc une simplicité d’utilisation déconcertante, une caméra performante et même des options de pilotage automatique pour faire bouger le drone lorsque vous vous concentrez sur l’enregistrement. Je recommande vivement ce drone aux personnes qui peuvent se le permettre car il est résistant, dispose d’une caméra HD performante avec un bon stabilisateur et il offre des performances en vol tout à fait remarquables.

Les plus :

+ Prix accessible

+ Petite taille & poids pratique pour le transport

+ Bien pour apprendre à piloter

+ Très bonne caméra

+ Programmes de pilotage automatique

+ Plusieurs éditions du même produit pour tous les gouts

+ Design soigné

Les moins :

– Stabilisation améliorable

3DR Solo : Plus en production en 2017

3DR Solo SA15ALe drone 3DR Solo est l’un des meilleurs que j’ai pu tester, il possède un stabilisateur spécial pour GoPro vous permettant de filmer jusqu’à 4K et il est extrêmement maniable. Le drone possède un design vraiment sympa et futuriste qui plait en général aux fans de high-tech, avec sa grosse batterie sur le toit il peut voler pendant presque 30 minutes ce qui le place dans les meilleures autonomies de vol de mes tests. J’apprécie fortement les options d’auto-pilote qui permettent de réaliser facilement des travelling, des plans de découverte d’un paysage, d’un objet/immeuble… Ce drone est de loin le meilleur que j’ai testé pour ce site et c’est celui que je recommande aux utilisateurs les plus exigeants en terme de vidéo, en effet le drone permet de capturer des films magnifiques sans la moindre vibration grâce à son stabilisateur très performant motorisé.

Les plus :

+ Bonne taille pour une stabilité optimisée

+ Bien pour apprendre à piloter

+ Très bonne caméra

+ Programmes de pilotage automatiques

+ Design soigné

+ Deux éditions du même produit avec ou sans le stabilisateur

+ Meilleure stabilisation du marché

Les moins :

– Prix un peu haut