Test du DJI Phantom 3 Standard – Drone Camera

Test du DJI Phantom 3 Standard

DJI, le poids lourd des drones vidéos propose des drones pouvant servir aux amateurs à la recherche d’images de qualité jusqu’au professionnel de la vidéo à la recherche d’un drone vidéo de qualité. Le modèle standard dont nous allons parler aujourd’hui est disponible à un prix accessible sur Amazon.fr, il permet de prendre des vidéos en HD et dispose de nombreux gadgets pour les amateurs de vidéo.

Il a quelques points négatifs, comme sa tendance à se filmer lui-même dans le cadre de la vidéo ou l’application gourmande en énergie. Mais il permet aussi de capturer des vidéos HD de qualité et sa simplicité de pilotage : Même un débutant pourra s’en sortir  rapidement et prendre de belles photos.

C’est le drone vidéo le plus vendu sur internet, et il y a une raison à cela : il est très équilibré et possède l’un des meilleurs rapports qualité/prix du marché.

Le top des drones caméra

Selon moi, le DJI Phantom 3 est un drone tout à fait correct, il permet de prendre des vidéos de qualité et permet de se familiariser avec le pilotage. C’est un drone que je recommande aux personnes souhaitant faire des vidéos de qualité. Pour ceux que cette qualité d’image ne satisferais pas il faudra vous diriger vers les modèles Pro et advanced de ce même drone ou vers le 3DR Solo.

Trouver le Phantom 3 Standard au meilleur prix

Comparatif des différents modèles

Design

La coque en plastique blanc du Phantom 3 Standard et son design soigné lui donne un look presque “Apple” avec des courbes douces et un design fonctionnel qui plait à l’œil. Toute l’électronique et la batterie sont situés dans le corps de l’appareil et il dispose d’un moteur puissant à chaque extrémité.

Tout le châssis est blanc, mais de nombreux stickers sont disponibles pour différencier votre Phantom 3 des autres, surtout si vous souhaitez l’utiliser avec d’autres personnes ayant le même drone. Les pieds d’atterrissage sont attachés en dessous du drone et ils protègent la caméra positionnée à leurs centre même en cas d’atterrissage difficile.

J’ai déjà eu quelques crashes avec ce drone (C’est l’un des premiers drones plus haut de gamme que j’ai acheté), une fois sur le sol dur d’un parking et l’autre fois dans un arbre, je n’ai jamais eu a remplacer autre chose que 2 hélices !

phantom3

Le drone DJI Phantom 3 fait 50 x 50 x 20 cm ce qui en fait un drone plutôt gros et il pèse 1.2 Kg le classant entre le petit Parrot Bebop et le 3DR Solo en terme de taille et de poids. Vous ne pourrez pas transporter ce drone facilement dans un petit sac à dos, il existe cependant des sacs de transport créés à cet effet qui remplissent bien cette tâche, comme le Ofeely ou le Navitech un peu moins cher. 

La nacelle caméra se trouve donc entre les quatre pieds de l’appareil, connecté directement au corps du drone pour minimiser les vibrations et relié à celui-ci par de nombreux joints anti-vibration en gomme caoutchouc. Cette nacelle permet d’orienter la caméra de haut en bas ou de droite à gauche comme on le souhaite.

Petit plus : Lorsque le drone s’éteinds la caméra s’orienta vers l’avant et le bas pour donner un accès facile à la carte microSD. Le drone est d’ailleurs fournis avec une carte microSD de 8Go, c’est la première chose que vous devrez changer sur ce drone.

Ces 8Go sont à peine suffisants pour capturer 45 min de vidéo et c’est vite assez frustrant… Heureusement les cartes microSD de 128 Go sont compatibles avec ce drone et permettent de ne plus se soucier de l’enregistrement vidéo pour plusieurs vols d’affilée (Il faut vérifier qu’elles soient compatible UHS-1).

>>>Plus de photos du drone sur Amazon.fr<<<

La télécommande

Il y a deux partie de télécommandes pour contrôler le Phantom 3 de DJI : une télécommande livrée et une app téléchargeable sur IOS et Android. La télécommande vous donne la sensation habituelle de vol tandis que l’app rends le vol du Phantom 3 plus autonome.

telecommande phantom

La télécommande est un simple boitier blanc qui reprends le design du drone, équipé avec une antenne, deux joysticks et quelques boutons et LED de contrôles. Il n’y a pas d’écran mais seulement des LEDs en bas de la télécommande qui vous indiquent le niveau de batterie et une autre LED plus grosse pour vous indiquer le statut on/off.

Il est possible de faire voler le drone avec seulement la télécommande, vous avez un contrôle manuel total et vous pouvez gérer la trajectoire d’une simple pression des joysticks. Cependant c’est un peu comme utiliser une Ferrari en première vitesse seulement : ça fonctionne mais c’est dommage de ne pas utiliser toute la puissance à disposition.

Vous aurez le contrôle total des capacités du DJI Phantom 3 en utilisant l’app DJI sur tablette ou smartphone en parallèle de la télécommande. Celle-ci possède un cadre de réception pour un smartphone (Les tablettes sont trop grosses). L’app vous donne un aperçu de la vue caméra en direct ce qui permet de contrôler le drone même lorsque vous ne le voyez plus ! La vidéo est entourée de nombreux indicateurs de vol et d’informations utiles.

DJI-3phtm

En haut et en bas de l’app vous trouverez des informations relatives au mode GPS du drone, aux données de vol (Altitude, vitesse…), au niveau de batterie et à la force du signal. Dans le coin en bas à droite vous trouverez la position GPS actuelle du drone et du point de départ avec une petite carte de Google. A gauche se trouvent les icônes permettant de décoller, de définir le point de départ ou encore de retourner au point de départ automatiquement.

A droite vous trouverez les boutons de contrôle de la caméra, démarrer ou arrêter la vidéo, passer de la vidéo à la photo et régler les paramètres du capteur. Cela fait beaucoup de boutons sur un petit écran et au début on peut s’y perdre un peu… Cependant une fois que vous aurez pris l’habitude de les utiliser vous vous rendrez vite compte que ce groupement par thème est au final utile et que chaque bouton peut s’avérer indispensable !

>>>Toutes les caractéristiques techniques sur Amazon.fr<<<

L’application

En appuyant sur la carte en bas à gauche de l’écran, vous passerez en vue GPS, la carte et l’image en direct du drone s’inversent et vous pouvez voir l’évolution du drone sur une carte satellite ou un plan.

Si vous vous rendez dans le menu vous pourrez désactiver le mode “Débutant”, a ce moment 5 modes de vol sont disponibles pour vous donner le contrôle du Phantom 3 :

  • Course Lock : Le quadricoptère est bloqué dans une trajectoire de vol en ligne droite. Vous pouvez toujours pencher et tourner le quadricoptère mais il continueras sa course dans la même direction. C’est pratique pour faire des plans de travelling, vous donnez la direction au drone et vous ne vous occupez plus que de la capture vidéo.
  • Home Lock : Ce mode est assez similaire au Course lock, sauf qu’il est en 3 dimensions. Ici le Phantom 3 va voler en ligne droite en fonction d’un angle que vous allez choisir en s’éloignant de la position “home” que vous aurez définie. C’est pratique pour capturer un un plan de découverte ou un travelling très fluide.
  • Waypoint : Avec ce mode vous pouvez définir des points de passages sur le GPS, le drone va alors suivre les points que vous lui donnez automatiquement. Vous devez d’abord voler jusqu’aux points de passage, vous ne pouvez pas les sélectionner directement sur le GPS. Lorsque le drone vole entre les points de passages, vous pouvez choisir entre deux modes de captures, le “constant with record” qui oriente la caméra dans la direction où elle était en capturant le point de passage ou en “constant with route” qui oriente la caméra toujours vers l’avant du drone. Cette dernière option m’as permis de capturer de belles vidéos en mode “Vue à la 3ème personne”.
  • Follow me : comme son nom l’indique (Suis-moi en français) ce mode permet de faire voler le drone à une certaine distance de la cible, ensuite il la suis quand elle bouge. Cela fonctionne avec la position GPS de l’app qui contrôle le drone, donc il faut vous trouver dans une zone où vous captez le GPS.
  • Point of interest : le quadricoptère garde la caméra orientée vers un point d’intérêt, qui peut être le point de départ ou tout autre point sélectionné auparavant. Pas besoin de vous occuper de la caméra donc et vous pourrez vous concentrer sur le pilotage.