Test du DJI Mavic Pro Platinium : les différences avec la version Pro

DJI, constructeur chinois de drones qu’on ne présente plus, vient de lancer une nouvelle version de sa petite bombe qu’est le Mavic Pro en nous proposant le Mavic Pro Platinum. Mais que nous apporte-t-il de plus ? Et la différence de prix est-elle justifiée ? Nous allons vous répondre à travers ce test.

DJI Mavic Pro Platinium
  • Contrôle
  • Solidité
  • Temps de vol
  • Camera
  • Design
  • Prix
4.8

Un autre excellent drone semi-pro par DJI

J’ai été un peu déçu par les améliorations apportées par DJI sur ce drone… Je vous explique dans ce test complet du DJI Mavic Pro Platinium

Les infos en bref

Mavic Pro :

  • Bruit : pas de réduction
  • Autonomie : 27 minutes
  • Caméra : Full HD-60 FPS / 4K 30 FPS
  • Portée : 3 kilomètres
  • Prix : 1199,00 €

Mavic Pro Platinum :

  • Bruit : réduction de bruit – 4dB
  • Autonomie : 30 minutes
  • Caméra : Full HD-60 FPS / 4K 30 FPS
  • Portée : 3 kilomètres
  • Prix : 1299,00 €

Le test

Présentation

DJI s’est donc mis en tête d’améliorer son best-seller qu’est le Mavic Pro, bien que ce petit drone compact n’ait pas beaucoup de points négatifs, si ce n’est qu’il ne dispose pas d’une caméra 4K en 60 FPS comme son grand frère le Phantom 4. Mais DJI n’a pas pris ça en compte et a préféré travailler sur la réduction de bruit et l’autonomie. On aura donc un drone plus silencieux et avec une meilleur autonomie mais qui aura toujours ces petites imperfections au niveau de l’image.

Dans la boîte, vous trouverez donc le Mavic Pro Platinum déjà monté, une radiocommande, une batterie pour le drone, un chargeur de batterie, un cordon d’alimentation, 4 hélices plus 2 en réserve, une protection de nacelle, un support pour nacelle, une carte microSD de 16Go, un câble micro USB et des glissières pour les câbles RC.

Design

La première chose qu’on voit lorsqu’on le sort le Mavic Pro Platinum de sa boîte, c’est le revêtement plus clair et plus brillant de type « Platine », logique, me direz-vous ! Sinon il a exactement la même petite bouille sympa que son « grand » frère puisqu’à ce niveau-là rien n’a été modifié. Et comme toujours chez DJI, on nous offre un produit bien conçu et solide. Les matériaux sont à l’identique de son ainé, d’excellente qualité et la finition est toujours aussi soignée.

Donc en clair, au niveau design c’est tout pareil pour les deux, sauf la couleur, les bouts d’hélices en jaune au lieu du gris clair et l’inscription Platinum au lieu de Pro sur le bras avant gauche.

Pour la caméra non plus, on n’a malheureusement aucun changement ; on va donc retrouver le petit capteur Sony IMX 377 avec un capteur CMOS en 12 Mpx. Quand je dis malheureusement, j’exagère un peu car il faut avouer qu’il fait quand même un super boulot avec une vidéo de très bonne qualité. Le capteur pêche juste un peu en basse luminosité. Vous retrouvez les modes C4K 24p, 4K 24, 25 ou 30p, 2,7K 24,25 ou 30p, FHD jusqu’à 96p et HD jusqu’à 180p. Et pour les photos, on est sur du 12 Mpx soit 4000 x 300 en format JPEG et DNG.

La réduction de bruit

Pour améliorer ce point, DJI a complétement repensé ses hélices, leur donnant une forme nouvelle qui permet de limiter le bruit dû au frottement des pales sur l’air. Cette simple modification fait déjà gagner près de 2 décibels. À noter que ces hélices peuvent être montées sur la version classique du Mavic pro.

Mais modifier les hélices seules ne suffisait pas ; DJI a donc modifié aussi les contrôleurs ESC en repensant la gestion de l’alimentation électrique des moteurs. D’ailleurs, sans les hélices, il est facile de vérifier que les moteurs font moins de bruit. En vol, ils tournent également moins vite, 4500 t/min pour le platinum contre 5500 t/min pour le classique, ce qui nous fait encore gagner 2 décibels. Quatre décibels de moins, cela semble peu, mais en stationnaire le drone est vraiment plus silencieux et on ne l’entend arriver que lorsqu’il est à moins de 100 m. Par contre, pour les nerveux qui aiment voler toujours en mode sport, à plein régime, il fait toujours autant de bruit que le classique. Donc oui le Platinum est 60 % plus silencieux (équivalent à 4 dB) que le Pro, excusez du peu !

L’autonomie

Nouvelles hélices, nouveaux ESC, voilà ce qui permet de réduire la consommation électrique et donc d’augmenter l’autonomie. À batterie équivalente, on gagne 3 min de vol soit un peu plus de 10%. On se dit que 3 min, ce n’est pas grand-chose, qu’il n’y a pas de quoi s’exciter, sauf que ça peut faire toute la différence car si on a pu parcourir 11 000m avec le Mavic pro (en respectant la législation en vigueur, bien évidemment !), avec le Platinum on a pu parcourir 13 300m ! Et là, on voit la différence, n’est-ce pas ?!

Il est d’ailleurs dommage que DJI n’ait pas touché à la caméra qui est toujours aussi gourmande en énergie… C’est peut-être là qu’ils auraient pu essayer de grappiller encore quelques minutes.

Conclusion

Alors, on ne va pas se mentir, ce ne sont pas des évolutions transcendantes et j’avoue que rajouter 100 € à une machine pour gagner 3 minutes d’autonomie et apporter une réduction de bruit à un drone qui était déjà peu bruyant au départ… On peut légitimement penser qu’on se moque un peu de nous. Surtout quand on sait qu’il y aurait des points plus importants à améliorer comme la caméra par exemple.

Et pour finir, notons que si on ajoute au Mavic Pro une batterie supplémentaire, qui coûte 100 € (comme le surcoût du Mavic Pro Platinum), on gagnera 24 min d’autonomie !!! À méditer !

Mais si c’est la couleur du drone et le fait de pouvoir choisir des hélices dorées ou argentées qui vous font flasher, alors n’hésitez pas ! Bon vol à tous !

DJI Mavic Pro Platinium
  • Contrôle
  • Solidité
  • Temps de vol
  • Camera
  • Design
  • Prix
4.8

Un autre excellent drone semi-pro par DJI

J’ai été un peu déçu par les améliorations apportées par DJI sur ce drone… Je vous explique dans ce test complet du DJI Mavic Pro Platinium

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: