1

Test du DJI Spark

Lorsqu’il est sorti j’ai cru rêver : Un DJI Mavic Pro en taille réduite ? Vraiment ?!

En fait, pas vraiment et nous allons voir les différences entre les deux modèles sur ce test. Pour faire court le DJI Spark propose un drone compact, léger, équippé d’une caméra bien stabilisée, qui se recharge en USB et qui embarques quelques options de contrôle par gestes et de détection d’obstacle. Pas mal du tout me direz-vous ! Cependant le Spark a aussi ses petits défauts, le contrôle du drone avec des gestes permet seulement de prendre des photos pour l’instant, le temps de vol dure entre 10 et 14 minutes (un peu court a mon gout), l’app est un peu compliquée à utiliser surtout sur les ecrans de petite taille…

Le DJI Spark c’est un drone ultra-compact qui propose des performances très convenables pour des particuliers qui veulent un petit appareil volant pour prendre des films et des photos de vacances.

DJI Spark
  • Contrôle
  • Solidité
  • Temps de vol
  • Caméra
  • Design
  • Prix
4.8

Le drone ultra-portable

Le spark n’est pas à prendre à la légère, il embarque une excellente caméra pour prendre des vidéos et des photos splendides et sa taille très compacte permet de le prendre avec soi n’importe-où. J’ai beaucoup aimé le tester (Comme la majorité des produits DJI) et je le recommande aux personnes qui veulent un drone très compact pour prendre des photos/vidéos sur le vif !

Le drone compact de chez DJI

DJI nous avais déjà surpris en sortant le drone DJI Mavic Pro : Compact et très performant il a énormément plu au grand public ! Avec le Spark DJI remet le couvert : Encore plus compact, une caméra performante et un design soigné font de ce drone un must-have pour tous les passionnés de drones.

Avec son Mavic pro DJI semblais déjà avoir atteint son objectif de compacité et de performances avec son design très réduit et son processeur intelligent permettant de suivre un sujet et de prendre un selfie en un geste. Cependant lorsque le Spark est arrivé en Mai tout le monde a vite oublié les autres drones à selfie qui sont sortis… Le DJI Spark offre aujourd’hui à peu près les mêmes performances que le Mavic pro avec une taille à painne plus grande qu’une canette de soda.

Le spark s’adresse aux particuliers ‘dronies’ (Comprennez par là les personnes qui veulent un drone très performant et portable pour une utilisation amateure) avec un système de pilotage très instinctif et la technologie Mavic comme la detection des obstacles, le GPS à deux bandes et un système de positionnement visuel qui lui permet de se stabiliser en vol. De plus, alors que la concurence se concentre sur la stabilisation électronique de l’image, DJI nous propose sur ce modèle une stabilisation 2 axes assurée par un support motorisé, de quoi prendre des vidéos bien nettes. DJI a également amélioré le système de contrôle par les gestes.

Le drone se vends seul ou en pack avec ses accessoires, j’ai opté pour la version en pack pour ce test qui conviendra aux personnes qui veulent faire plus que de prendre quelques selfies. Il faut cependant bien garder à l’sprit que le Mavic pro ne coute pas beaucoup plus cher et propose un temps de vol et une vitesse de vol bien plus intéressant. En gros, si vous voulez apprendre à piloter un drone et à prendre des vidéos aériennes je vous conseille plutôt le Mavic pro qui vous proposeras plus d’options d’automatisation du vol et de sécurités pour les débutants.

Un drone “Prêt-à-voler”

Avec sa coque de couleur vive — Blanc, bleue, verte, rouge ou jaune — et son profil de guepe, le Spark est bien moins intimidant que son grand frère le Mavic pro. Pour les débutants, avoir un drone aussi compact et facile à piloter à la sortie du carton, est un réel avantage. En 2017, on decouvrais la nouvelle caméra “Hover passport” qui avais fait tant de bruit lors du CES avec son mode “Propriétaire” qui utilise la détection faciale pour suivre un sujet à filmer, DJI nous propose ici une technologie similaire avec son mode “Contrôle gestes”.

En maintenant le petit quadcoptère en face de vous et en appuyant deux fois sur le bouton de mise en marche la caméra va balayer rapidement les alentours et se fixer sur votre visage pour le suivre. Le drone commence ensuite à décoler (Attention les doigts), lachez le et il voleras en stationnaire devant vous en suivant votre visage.

Pour déplacer le drone il suffit de tendre la main vers la camera (Paume en avant), lorsque les lumières du drone deviennent vertes à l’avant vous avez le contrôle du drone. Ce mode de contrôle est un peu particulier car c’est grâce à votre main que vous allez lui donner des instructions : Levez le bras et le drone s’envolle, abaissez le et il redescends, déplacez votre bras vers la droite pour que le drone y aille… Faites la vague avec votre main et le drone voleras en marche arrière en s’éliognant de vous tout en traquant vos mouvements. Faites un cadre avec vos doigts et le drone prendra une photo (Malheureusement il n’y a pas encore de geste pour lancer la vidéo…). Mettez vos bras en l’air en forme de “Y” et le drone reviens vers vous pour se poser, il vous sufit alors de tendre la main en dessous de celui-ci pour qu’il se pose au creu de votre paume (Encore une fois attention les doigts !).

Bien que ces gestes prennent un peu de temps à maitriser, le contrôle du drone s’en trouve nettement amélioré. Il conviens de souligner que DJI a effectué plusieures mises à jour du programme de pilotage par gestes depuis sa sortie pour en améliorer les performances. Verifiez donc de quand date les commentaires que vous allez voir sur internet (Les premiers utilisateurs du drone ont été déçus par la première version du système de pilotage par gestes).

Les limites du drone

Le système de reconnaissance des gestes pour le contrôle du drone était l’option la plus attendue annoncée par DJI lors de la sortie du drone. Cependant je trouve que les options sont encore assez limitées. C’est sympas si vous voulez prendre un petit selfie, mais l’impossibilité de lancer les vidéos est vite handicapante pour les utilisateurs plus exigeants.

Si vous voulez utiliser le drone de façon plus libre il faudra y connecter un smartphone Android ou Apple en Wifi pour utiliser toutes les options de l’app DJI. Avec le téléphone vous pouvez faire à peu près tout ce que les drones Phantom de la marque proposent, cependant vous volerez avec les sticks virtuels. Le problème c’est qu’il y a tellement de choses affichées sur l’écran que piloter sur un petit écran avec des sticks virtuels peut vite se révéler très compliqué. Dans le “Pack complet” du drone que j’ai choisi une petite télécommande pliable est fournie, celle-ci permet de piloter bien plus sereinnement et elle rentre dans la poche une fois que votre vol est terminé.

En fait si vous pilotez sans télécommande, le mieux reste d’utiliser les modes de vol préconfigurés dans le menu. Une fois que vous avez sélectionné le mode “Quickshot” dans le menu le drone vous propose 4 modes différents : Rocket, Dronie, Circle et Helix. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner le mode de vol qui vous intéresse et le drone réaliseras lui-même la manoeuvre tout en capturant une vidéo. Cette vidéo peut ensuite être exportée sur votre mobile pour l’éditer rapidement et la partager sur internet.

D’autres modes de vol prédéfinis sont enregistrés sur le drone, comme le “TapFly” qui vous permet d’envoyer le drone à un endroit spécifique en l’indiquant sur votre écran ou en entrant ses cooordonnées GPS ou encore le mode “ActiveTrack” qui vous permet de suivre un sujet. Lorsque vous pilotez depuis le smarthpone vous êtes cependant limités par la portée du wifi de votre téléphone (100m de distance pour 50m de haut en général).

Comme je vous le disait un peu plus haut il est possible de palier à ce problème en optant pour le pack complet du drone lors de l’achat. Celui-ci comprends une petite télécommande pliable et quelques accessoires supplémentaires pour quelques dizaines d’€uros supplémentaires. Une fois le drone, la télécommande et votre smartphone connectés, vous pourrez avoir le contrôle total sur le drone, un retour vidéo en 720p et une portée améliorée à 2 Km ! Si vous êtes déjà familier avec le pilotage de drones, cela rends le contrôle du spark bien plus classique et profitable. De plus la télécommande vous laisse tout l’espace de l’écran pour afficher les informations de vol du drone. Ce mode de pilotage vous permet aussi d’accéder au mode “Sport” pour faire des figures et voler à plus de 50 Km/h.

Malheureusement, le drone possède une autre limitation : La durée de vol. Avec une taille aussi réduite, difficile de faire tenir une batterie puissante pour voler longtemps… D’après DJI vous serez capable de voler pendant 16 minutes en situation id2ale (Pas de vent à une vitesse max de 20 Km/h), d’après mes tests (effectués en intérieur à 20 Km/h) l’autonomie est plutôt de 13 – 14 Minutes… En prenant en compte la taille et le poids du drone ce n’est pas mal mais il faudra vous équipper d’une autre batterie ou deux pour vraiment profiter du drone.

Une batterie supplémentaire c’est tout de suite 60€ d’investis et vous voudrez en avoir au moins une pour voler plus de 20 minutes. Point positif pour la recharge des batteries cependant : elles se rechargent par USB (Il y a une prise micro-usb derrière le drone à côté de la carte mémoire). C’est le top pour la portabilité : Il vous suffit de prévoir une batterie portable style “power-bank” pour recharger votre drone.

Ce qu’en pensent les internautes

Sur Amazon seulement 6 personnes ont donné leurs avis sur ce drone :

Un bon drone pour se lancer

Avec le Spark DJI propose un petit drone très performant qui bouscule toute l’industrie des drones. Un drone compact, facile à piloter et accessible aux particuliers, c’est sûr qu’il fera un carton pour noel 2017 ! Sa caméra est excellente aussi surtout comparé à la concurence. Cependant l’une des raisons qui justifie un prix aussi bas est que vous aurrez le drone et rien d’autre, si vous voulez un pack complet avec télécommande et batterie supplémentaire c’est tout de suite plus de 200€ de plus à investir !

Si vous voulez faire des vidéos vraiment travaillées la télécommande est indispensable, sa portée améliorée et la possibilité de contrôler le drone plus précisément transforment ce drone grand public en outil performant de création vidéo. Encore une fois, si votre objectif est de prendre des vidéos vraiment qualitatives je vous conseille plutôt le Mavic pro qui dispose de plus d’options. Si au contraire ce drone est un peu trop cher pour vous, alors je vous conseille de vous interresser au DJI Tello, le petit dernier de la même marque.

DJI Spark
  • Contrôle
  • Solidité
  • Temps de vol
  • Caméra
  • Design
  • Prix
4.8

Le drone ultra-portable

Le spark n’est pas à prendre à la légère, il embarque une excellente caméra pour prendre des vidéos et des photos splendides et sa taille très compacte permet de le prendre avec soi n’importe-où. J’ai beaucoup aimé le tester (Comme la majorité des produits DJI) et je le recommande aux personnes qui veulent un drone très compact pour prendre des photos/vidéos sur le vif !

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Ytbr - décembre 11, 2017

Je peeeeennnse…
Que ce truc ne vaut absolument pas son prix.

Reply

Leave a Reply: